Perte de cheveux – Perruques – Reflets – Traitement calvitie

Perte de cheveux – Perruques – Reflets
 – Traitement calvitie

réflexions "width =" 300 "height =" 400 "srcset =" https://www.womenshairlossproject.com/wp-content/uploads/2018/09/reflections-225x300.jpg 225w, https: //www.womenshairlossproject. com / wp-content / uploads / 2018/09 / reflections.jpg 350w "tailles =" (largeur maximale: 300px) 100vw, 300px "/> Reflets. Reflets. Reflets.<br />Évolué. Évoluer. En évolution.</p>
<p>Mots. Juste des mots.</p>
<p>Ma propre situation en matière de perte de cheveux a beaucoup évolué au fil des ans. Principalement, dans la façon dont j'ai traité avec.</p>
<p>Adapté. Accepté. De couper la plupart de mes cheveux au fil du temps, de trouver un style court à travailler pour obtenir des résultats optimaux pour le port des cheveux (depuis que je tire des mèches de ma ligne de cheveux avant), à accepter également le déclin progressif, mais finalement apprendre à vivre avec ma situation à où il ne me contrôlait plus. Cela incluait d'être honnête à propos de ma perte de cheveux et de porter une perruque avec ceux qui m'entouraient.</p>
<p>J’ai 40 ans et j’ai commencé à perdre mes cheveux à 21 ans. Toutes mes 20 ans et quelques-unes ont été perdues aux larmes de désespoir. C'est la raison pour laquelle j'ai lancé le projet de perte de cheveux des femmes en 2007. C'était au fond de moi et il n'y avait personne en ligne à l'époque pour les femmes, parlant de la perte de cheveux des femmes, ou du moins personne que j'ai trouvé qui me parlait et qui me concernait, ou du moins que je pouvais comprendre (et certainement pas en 1999 au début de ma perte de cheveux) et je me sentais juste seule, totalement seule. <span id=

Je ne suis pas sûr que 40 soit le chiffre idéal pour mes cheveux, mais c’est une année rude et le déclin est en cours dans la région des cheveux et dans la région temporale. Ce sera la deuxième fois cette année, mes propres cheveux prennent un tel succès qu’ils diminuent au point qu’ils ne semblent pas pour le moment de toute façon, qu’il reste trop de temps avant de devoir pivoter et s’ajuster. encore… pour ma perte de cheveux.

Qu'est-ce que ça veut dire? Cela signifie que je dois potentiellement ouvrir une autre porte de ce voyage pour moi-même. Je ne veux pas regarder mon déclin de moi-même dans le miroir, donc si cela maintient la perte / le taux actuel, je devrai me raser la tête, ce qui, curieusement, ne me fait pas si peur… ou ne le fais pas sentir de cette façon de toute façon en ce moment. Mais, en tant que personne dont les perruques usées utilisent une quantité minimale de ma chevelure frontale pour mélanger mes pièces, cela crée une toute nouvelle situation. J'ai joué avec une frange, qui n'a jamais l'air géniale pour ma forme de visage (ce sont des moments comme celui-ci. J'aimerais tellement ressembler à la belle reine de la frange, Zooey Deschanel, hélas je n'en ai pas, j'ai généralement l'air d'avoir 12 ans ans en frange). Je continuerai bien sûr d’essayer, et j’aurai peut-être aussi à explorer le type de perruque que je n’ai pas vraiment utilisé, à savoir la perruque à devant en dentelle, qui ne vous oblige pas à utiliser votre ligne de cheveux.

J'essaie donc de garder les pensées simples pour moi pendant ce temps.

Je sais que je peux me raser la tête (ou je le pense de toute façon) sans trop d'attachement émotionnel… des années se sont écoulées. Je sais que je peux porter des perruques (je le fais depuis 2012) et cette partie me convient également. Maintenant, il s'agit de combler l'écart entre les deux, ce qui sur le papier ne semble pas être un grand saut, mais je me suis ajusté à ma perte de cheveux, mes cheveux s'usant d'une manière, et maintenant ma façon d'être (ou de vivre et de gérer ma perte de cheveux) ) doit encore changer.

Réfléchissant.
En évolution.

bisous bisous

Laisser un commentaire