une calvitie précoce pour calvitie unilatérale

une calvitie précoce : solution calvitie

  • calvitie femme 30 ans
  • calvitie hérédité : calvitie brutale

chute de cheveux

La calvitie n’est pas une maladie en soi, c’est une évolution pas mal banale de l’implantation capillaire chez les hommes. Cela étant, la perte des cheveux, formellement lorsqu’elle débute à un jeune âge, être difficile à accepter et peut avoir des répercussions psychologiques sérieuses.

Des remèdes à vie
Si l’on souhaite la freiner, il existe deux médicaments, mises à notre disposition en Europe et en or Québec, le minoxidil et le finastéride, qui sont recommandés chez hommes en d’alopécie andro-génétique après 18 ans. Leur efficacité est loin d’être miraculeuse, même s’ils permettent tout de même de stabiliser la calvitie chez la majorité des patients. La combinaison finastéride et minoxidil aussi être envisagée pour plus d’efficacité. Le traitement doit toutefois être suivi à vie, puisqu’il ne s’attaque pas aux origine du problème… Seule la greffe de (implants) offre des résultats définitifs.

Le problème de la calvitie touche de plus en plus de monde à travers le monde. Si le problème est physique, il entraîne quelquefois des effets désastreux sur le mental des personnes concernées. C’est pourquoi tout le monde attend le traitement miracle (et beaucoup le cherchent). Mais peut-on réellement trouver un traitement qui fonctionne ? Ou bien est-on condamné à accepter la sentence ?
Une personne moyen perd naturellement 50 à 100 en jour. Normalement, à nous repoussent, par contre si la fonction de nos follicules est entravée, une perte et un amincissement de à nous cheveux s’installent. Plusieurs causes peuvent enrayer le processus de repousse : hormones, stress, mauvaise alimentation, plusieurs médicaments, ou encore la génétique. Intéressons-nous a cet endroit à la forme la plus courante : l’androgénétique (calvitie). Des remèdes existent-ils ?